Entreprises

Legallais simplifie le tri des cartons, papiers et plastiques pour ses préparateurs

Bonnes pratiques – Avec 7000 colis à emballer par jour, le distributeur de quincaillerie, électricité et plomberie Legallais porte une attention redoublée à la bonne intégration du tri des déchets autour des postes de travail de ses préparateurs. Cela a donné lieu à plusieurs petites révolutions, synonymes de gros gains de temps, de sécurité et de budget ! 

Les plastiques souples, les cartons et les papiers - Photo (c) Legallais

Le contexte

L’entreprise Legallais distribue aux professionnels du bâtiment plus de 45 000 références de quincaillerie, électricité et plomberie depuis son centre de distribution logistique de 24 000 m2, à Saint-André-sur-Orne, dans le Calvados.
L’entreprise, qui fêtait il y a peu ses 125 ans, connaît une formidable croissance avec, fin 2015, une moyenne de 7 000 colis quotidiens au départ de la plateforme. Le volume des déchets va de pair : de 150 tonnes/an en 2005, elle est passée à 550 tonnes en 2014.
Pour Christophe Boulay, responsable QSE Logistique, l’enjeu du tri des déchets consiste à réduire la facture de leur traitement. Sans que cela demande un effort trop important aux opérateurs. D’où une collaboration nourrie avec Veolia pour trouver constamment de nouvelles solutions pour faciliter le tri.

 
550 tonnes / an
de déchets
90%
de taux de valorisation
Les 5 déchets les plus importants :
carton, bois, papier, plastique, fer et métaux non ferreux
Christophe Boulay - Responsable QSE Logistique, Legallais
Christophe Boulay
Responsable QSE Logistique, Legallais


 
 
 « Nous avons divisé par 10 le coût de traitement de nos déchets alors que leur volume a été multiplié par plus de 3 ces dix dernières années. »
 

Les solutions

Support Plastique - Legallais  - Photo (c) Legallais
  • Les cartons, papiers et plastiques souples ne font qu’un flux : une seule benne pour les trois matières. C’est Veolia qui achève le tri.
  • Un système de convoyeur permet d’évacuer automatiquement les cartons, papiers et plastiques (enfermés dans leur sac) jusqu’à la benne, sans nécessiter aucune intervention hormis le remplacement de la benne lorsque celle-ci est pleine.
  • Les bennes (carton/papier/plastique et DIB) sont équipées d’un compacteur et d’un système de contrôle du remplissage avec carte SIM qui alerte l’agence Veolia. Elles sont remplacées en moyenne tous les deux jours. 

 

Les gains

 
Sécurité

(plus de manipulation de presse à balle)
Productivité

(moins de tri, pas de convoyage de bac) 

 

Espace 

(plus besoin de stocker les balles de plastique) 
Economie

(vente de matière déduites des charges de collecte de traitement)


 
 «Nous pourrions valoriser 100 % de nos déchets mais le tri, ce n’est pas notre métier. Nous trions les déchets non pour gagner de l’argent mais pour ne pas en perdre ! »


 

Autres bonnes pratiques de Legallais en matière de gestion des déchets (parmi d’autres)

 
  • Les déchets contenant des métaux (aluminium, cuivre, laiton…) sont également isolés. Cet effort de tri supplémentaire  (20 à 25 tonnes/an) participe à la réduction du coût de traitement des déchets étant donné les cours de rachat, très avantageux, de certains métaux. 
  • Legallais mène plusieurs actions pour diminuer à la source le volume de ses déchets. Ses fournisseurs, par exemple, sont priés de ne pas utiliser de polystyrène dans leur colis. Les sacs d’emballage sont en fécule de pomme de terre biodégradable
     
Consulter le rapport de développement durable 2014 Legallais