Entreprises

La vente du papier finance le système d’aspiration des rognures de l’imprimerie Presse People

Etude de cas – La reprise des chutes de papier permet à l’imprimerie Presse People d’investir, tout en douceur, dans un nouveau système d’aspiration des rognures. Sans compter les gains de sécurité et de confort apporté par le dispositif.

Vente des chutes de papier de l’imprimerie Presse People à Veolia

Le contexte

 

L’imprimerie Presse People, à Baillargues (34), a fonctionné pendant treize ans sans chaîne d’aspiration des rognures (ou rognes) de papier. Jusqu’à la chute accidentelle dans la benne à papier de Pierre Martinel, le fondateur-dirigeant, alors qu’il verse les rognures du bac à roulette depuis le quai. Un mois d’hospitalisation et quatre d’arrêt de travail ont forgé sa détermination à revoir la collecte des chutes de production neuve de papier. 
 

Pierre Martinel - Dirigeant de l’imprimerie Presse People
Pierre Martinel
Dirigeant de l’imprimerie Presse People
 « Avec l’augmentation de notre volume de production, nous avons atteint le point d’équilibre entre la revente des rognures et l’investissement dans une installation d’aspiration qui vient nous conférer un plus grand confort de travail. »


 

La solution

Mise en place d’équipement de collecte des rognures de papier

  • Système d’aspiration automatisé en partenariat avec
    • Air DT, spécialisée dans la fourniture de système d’aspiration pour les industries graphiques,
    • SODI, filiale de Veolia spécialisée dans le nettoyage et de maintenance industrielle,
  • Benne avec compacteur

Contrat

  • Reprise des rognures de papier
  • Crédit bail de 8 ans pour le financement du système d’aspiration.

Les gains

1
Plus de sécurité,
moins de manutention
2
Plus de productivité et meilleure gestion du planning
3
Conditions de travail améliorées
 
1-  Plus de risque de basculer dans la benne avec le bac à papier ! Les équipes n'ont plus également à ramasser et tasser le papier plusieurs fois par jour.
2- Collecter et vider les rognures occupait 2 à 3 personnes toutes les heures, un temps désormais consacré à la production. Du coup, après révision des plannings, les heures supplémentaires qui régulièrement occupaient les samedis matins ont disparues !
3- L'aspiration des rognures fonctionne en permanence. Résultat : il n'y a plus de poussière dans l'atelier.
4
Plus de matière valorisée
5
Communication plus avantageuse
sur la gestion des déchets
 
6
Investissement indolore
4- Le contrat porte sur la récupération de 450 tonnes / an de chute neuves de production. L a benne placée en fin de chaîne d'aspiration est fermée et équipée d'un compacteur. Plus de risque de perte de papier en cas de coup de vent et une plus grande confidentialité sur les travaux d'impression en cours.
5- Avec le bordereau de recyclage, l'imprimerie démontre désormais son action en faveur du développement durable.
6- Le produit de la revente des 35 à 40 tonnes mensuelles de rognures finance l'installation d'aspiraton dans le cadre d'un crédit bail de huit ans conclu avec Veolia.
 « Auparavant, je donnais nos déchets contre une benne. Aujourd’hui, je revends de la matière. »