Les déchets non recyclables n’ont pas fini de produire de l’énergie

Bonne pratique – Au Plessis-Gassot, en région parisienne, la plus importante unité de production d’énergie issue des déchets chauffe la ville et alimente le réseau ERDF.

Le biogaz des déchets non-recyclables chauffe les bâtiments communaux du Plessis-Gassot (95).

L’utilisation du biogaz issu des installations dédiées aux déchets non recyclables et des méthaniseurs connaît un développement rapide. Au Plessis-Gassot (95), la centrale Electr’od repousse les capacités actuelles de production d’énergies renouvelables.

Résultats

130 GWh/an d’électricité

30 GWh/an d’énergie thermique

Consommation moyenne électrique de 41200 foyers hors chauffage
1ère commune de France chauffée au biogaz

La plus grande quantité d’énergie produite à ce jour sur une  installation de stockage

Cette centrale de cogénération d’énergies électrique et thermique est remarquable par sa puissance : 130 gigawattheures (GWh) d’électricité et 30 gigawattheures (GWh) d’énergie thermique produits annuellement. C’est à ce jour la plus grande quantité d’énergies renouvelables produites par une installation de ce type en France.

L’équivalent, pour l’électricité, de la production d’un parc de 40 éoliennes, soit encore l’équivalent de la consommation électrique de 41 200 foyers, hors chauffage.

Energie électrique et énergie thermique

L’électricité produite par Electr’od est vendue à ERDF pour être utilisée par les particuliers et les entreprises. L’énergie thermique issue de la cogénération est utilisée en partie sur le site pour le traitement des lixiviats. L’autre partie est dirigée vers le réseau de chauffage et d’eau chaude sanitaire de la commune du Plessis-Gassot auquel sont raccordés des bâtiments municipaux (mairie, salle des fêtes, foyer, église…). Cela en fait la première commune de France chauffée au biogaz.

Economie circulaire

La méthanisation est un procédé en plein essor. En transformant les déchets non recyclables en énergies renouvelables mises à la disposition des habitants et des entreprises qui les ont produit, Electr’od concrétise le concept d’économie circulaire. Conçue par Veolia en partenariat avec Dalkia et Clarke Energy, l’installation a été inaugurée le 10 juin 2014.

Electr’od, une centrale aux performance unique en France

1ère centrale biogaz :

10 moteurs à gaz d’une puissance totale de 17 mégawatts (MWe)

Installation la plus performante

100 millions de m3/an

Mise en service en juillet 2013

16,5 M€ d’investissement

En savoir plus

Découvrez d’autres prestations de Veolia destinées aux collectivités