Sécurisation de la collecte des déchets ménagers à la Plaine d’Estrées

Témoignage – La collecte mécanisée des déchets ménagers réduit les risques d’accidents du travail. Le témoignage de Marcel Fouet*, président de cette communauté de communes de l’Oise.

Marcel Fouet - Président de la communauté de communes de la Plaine d’Estrées
Marcel Fouet
Président de la communauté de communes de la Plaine d’Estrées
« La réussite d’un tel projet passe par une communication efficace en amont car  si les services communaux ne se l’approprient pas, le nouveau mode de collecte peut ne pas fonctionner correctement.. »
La collecte mécanisée des déchets ménagers a été mise en place le 1er décembre 2013 sur les 19 communes membres de la communauté. « Ce changement a été effectué pour respecter la recommandation R437 de la CNAMTS, la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés, explique Marcel Fouet. Un accident mortel en cours de collecte a touché une collectivité voisine, nous sommes d’autant plus sensibles et conscients de la nécessité d’améliorer la sécurité et la santé au travail des ripeurs.»

Pour une collecte de déchets innovante et sécurisée

Cette décision a été prise à l’occasion de la signature, en septembre 2012, du contrat de collectes avec Veolia. Des expériences réussies dans d’autres communes en France ainsi qu’en Allemagne, où la robotisation de la collecte des déchets ménagers est une pratique courante, ont convaincu les élus d’adopter le système de collecte par benne à chargement latéral par bras articulé. Il ne s’applique pas aux déchets verts ni aux encombrants.

La mission des ripeurs revalorisée

Des bacs ont été fournis aux 17 000 habitants et aux professionnels pour les déchets ménagers résiduels - couvercle gris - et les bacs pour les déchets triés - couvercle jaune - ont été adaptés ou remplacés. « Nous avons opté pour des bacs à pointe diamant dont le mode de préhension latérale est très sûr », précise Marcel Fouet. Deux bacs positionnés côte à côte sont soulevés en même temps. La conséquence sur le métier des ripeurs, salariés de Veolia, est positive. Acteurs du nouveau système, ils ont été formés au métier de chauffeur de poids lourds ou à une mission d’accompagnement.

Bien communiquer sur la collecte robotisée

« La réussite d’un tel projet passe par une communication efficace en amont car  si les services communaux ne se l’approprient pas, le nouveau mode de collecte peut ne pas fonctionner correctement. » Des groupes de travail ont étudié les changements qui devaient intervenir : emplacements balisés en bord de trottoir, regroupement des bacs à l’entrée des impasses, impact sur le stationnement alterné, nouveaux calendriers de collecte dans certaines communes…
Veolia a aidé la communauté de communes à réaliser un plan de communication complet auprès de la population et un équipier de collecte s’est assuré du bon positionnement des bacs pendant les premiers mois.

*Après 30 ans de vie élective, M. Fouet a quitté ses fonctions d’élu le 28 avril 2014.

Les résultats

Un investissement égal aux économies engendrées
(300 000 €)
Bacs de 180 à 240 litres pour les particuliers
450 tonnes de déchets ménagers collectées par mois

En savoir plus

Découvrez d'autres solutions Veolia adoptées par les collectivités pour la collecte des déchets